Avertir le modérateur

16 octobre 2012

«Fifa 13»: Un jeu tout en contrôle

football,fifa13,jeux vidéo,xbox 360,pes,ea sports,konami

Pas de révolution du gameplay cette année au menu de «Fifa 13» d’EA sports, sorti le 27 septembre sur Xbox 360, PS3 et PC. Mais une certaine continuité dans l’effort initié l’an passé. Quelques petits détails qui font une sacrée différence manette en mains. Le contenu est toujours aussi riche, et la refonte du mode carrière, qui s’apparente de plus en plus à un «Football Manager» (avec un système de transferts largement amélioré), devrait vous offrir encore quelques nuits blanches en perspective.


(Test réalisé sur Xbox 360)

Le plus important, c’est le contrôle

On ne sait pas si Michel Platini [aka «le plus important, c’est le contrôle»] a mis sa patte sur ce «Fifa 13» mais une chose est sûre, le système de «first touch control» modifie largement le gameplay, le rendant plus difficile dans les enchaînements. Il y a beaucoup plus de déchets au milieu, y compris dans les passes, ce qui rend le jeu encore plus réaliste. Cette année, encore davantage que dans «Fifa 12», il faut savoir utiliser le sprint avec parcimonie, sous peine de balancer son contrôle orienté à trois mètres et de perdre régulièrement le ballon.


FIFA 13 : First Touch Control par GamersFrance

Outre cet aspect essentiel et sur lequel on constate dès les premières passes la différence, notons également quelques retouches qui, mises bout à bout, rendent le jeu plus agréable. En vrac: des tacles glissés et une récupération de balle qui se font plus facilement, des coups francs en force qui permettent de varier les plaisirs (et notamment de frapper à ras-de-terre), des frappes enroulées moins évidentes à réaliser et que vous tenterez donc moins systématiquement depuis les coins des surfaces de réparation, des têtes elles aussi difficiles à cadrer ou encore la panoplie des mouvements des gardiens, élargie (avec la fameuse manchette loupée sur des frappes en force, qui vous fera rager, vous aussi).

Blocs partie

Last but not least: cette impression, que ce soit contre l’ordinateur ou des potes, que les blocs équipes se déplacent de façon plus cohérente. Il y a moins d’espace entre les lignes et la différence dans les trente derniers mètres est particulièrement difficile à faire en attaque puisque les défenses sont beaucoup plus regroupées. Vous serez, en tout cas face à l’IA, confronté à une ligne difficile à contourner (sauf avec Messi, Ronaldo, Robben ou Ribéry, encore une fois injouables) si vous ne combinez pas aux abords de la surface. Car, autant vous le dire, les slaloms spéciaux à base de feintes de tirs derrière le pied d’appui sont beaucoup moins efficaces.

La contrepartie, c’est que le ballon circule plus vite, dès lors que vous limitez les touches. C’est d’ailleurs particulièrement notable avec le Barça ou Arsenal. On apprécie aussi les mouvements des joueurs sans ballon, notamment pour la protection de balle lors d’une sortie en touche ou en 6m. Ces obstructions qui nous agacent tant dans la réalité et qui ne sont jamais sifflées (nan, pas vous?) font maintenant partie du jeu.

Globalement, ce qui ressort de cet opus, c’est que «c’est moins relou de jouer contre l’ordi», pour citer l’un de mes amis qui ne joue qu’en live. Plus d’erreurs, moins de dribbles et moins de possessions interminables, soit autant de facteurs qui vous redonneront peut-être goût au jeu solo.

Un mode carrière sur la bande «FM»

Ce qui nous amène -quelle transition- au mode carrière. Et là, on peut parler de refonte presque totale. Ou plutôt d’enrichissements multiples dans ce qui ressemble de plus en plus à un «Football Manager» («FM») intégré.

A l’instar de la plus célèbre des simulations de management du monde vidéoludique, le mode carrière propose désormais un système de transferts largement amélioré avec notamment la possibilité d’observer des joueurs, de prendre des renseignements sur leur prix d’achat auprès de leur club. On peut également faire des contre-propositions quand un club tente de débaucher l’un de nos joueurs, avec de belles plus-values à l’arrivée, si on ne se montre pas trop gourmand (votre président est constamment présent dans l’interface des transferts et vous propose des fourchettes de prix pour l’achat ou la vente).


FIFA 13 - Les Transferts du Mode Carrière par play3-live

Autre bon point: on peut enfin faire des listes de joueurs prioritaires (ce qui existe depuis bien longtemps dans «PES»), ce qui nous permettra, via des mails de notre président, de garder un œil sur eux, au cas où un autre club serait intéressé et tenterait de faire une offre. Et c’est quand même bien pratique. Et puis plus besoin de recruter des jeunes talents au petit bonheur la chance puisque chaque joueur dispose d’une fiche sur laquelle on peut découvrir l’étendue de son potentiel.

Pépites en stock

Il existe là deux types de joueurs à surveiller particulièrement. Ceux «dotés d’un très fort potentiel» et ceux qui présentent «de belles perspectives d’avenir». Dans les deux cas, des garanties de retour sur investissement plus ou moins rapides puisque leur développement va beaucoup plus vite que dans les deux dernières versions. Un Marco Verratti, qui démarre avec 74 de note globale, pousse ainsi, en le faisant jouer régulièrement, autour des 80 en moins d’une saison et demie. A contrario, et là encore un peu comme dans «FM», les trentenaires voient maintenant leur note décroître à vitesse grand «V» (jusqu’à trois ou quatre points de perte sur une saison dès 31 ans). Et pour peu que l’un d’entre eux se blesse pour six mois, c’est direction la liste des transferts. Un peu dommage.

Concernant les finances, vous pouvez maintenant réclamer des fonds supplémentaires à votre board. Mais vos objectifs seront en contrepartie relevés. Là encore, l’école «Football Manager».

Offrir une Coupe du monde à Messi? C’est possible

Autre nouveauté qui prolongera d’autant la durée de vie de ce mode: la possibilité de devenir sélectionneur national. En fonction du prestige de votre équipe, du championnat dans lequel vous évoluez et bien entendu de vos résultats, de nombreuses fédérations nationales tenteront de vous embaucher. Bon, cela étant dit, ne rêvez pas. Pas de grosse cylindrée à se mettre sous la dent avant la deuxième saison, à moins que vous n’entraîniez le Barça.

Dernière chose: on regrette évidemment toujours l’absence des licences pour la Ligue des champions et l’Europa League (l’UEFA ayant rempilé au printemps dernier avec «PES 2013» de Konami) mais la bonne nouvelle, c’est qu’EA a fait un gros effort pour que l’immersion soit au rendez-vous cette année après les nombreuses critiques des puristes. On peut donc enfin choisir de jouer la Coupe d’Europe dès la première saison de carrière et, cerise sur le gâteau, on peut former les groupes soi-même. Ce qui est bien appréciable. Sans parler de cette musique d'intro, épique.

Des bugs en live

Côté online, pour finir, pas de grands bouleversements si ce n'est qu'EA a intégré un système de points d’expérience dans le EAS qui vous serviront à acheter des items divers et variés (pour du jeu en ligne comme pour des modes solo d'ailleurs). On note quand même avec regret quelques bugs lors du lancement de certains matchs (on se retrouve bloqué dans l'arène par exemple...), même si cela semble rentrer dans l'ordre progressivement.

Moralité: même si «PES» a fait de gros efforts cette année pour se racheter une crédibilité, «Fifa», avec la richesse de son contenu, a aussi fait du bon boulot. Le gameplay a été affiné et le mode carrière, largement enrichi, offre de nouvelles perspectives en solo. Bref, ce «Fifa 13» reste incoutournable.

- Nicolas Budzugan


FIFA 13 - Bande-Annonce - E3 2012 par Xbox-Mag

Commentaires

Fifa 13 dépasse largement pro evolution soccer 13

Écrit par : acheter batman arkham origins | 22 septembre 2013

par contre ils abusent avec fifa 14 spécial coupe di monde pour PS3... LE mode fifa 14 normal est déjà très bien

Écrit par : fifa ultimate team | 06 mai 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu