Avertir le modérateur

30 septembre 2012

«Battlefield 3» roule des mécaniques avec Armored Kill

batlefield 3,armored kill,fps,xbox 360,dice

Après la moiteur des affrontements au corps à corps de Close Quarters, «Battlefield 3» nous propose depuis le 25 septembre d'ouvrir nos horizons avec Armored Kill. Car ce nouveau DLC, sorti sur PS3, Xbox 360 et PC pour environ 15 euros, mise tout sur les grands espaces et les véhicules. De quoi relancer la machine?


La taille, ça compte

Comme lors de sa précédente extension, Dice propose quatre nouvelles maps aux joueurs: Désert de Bandar, Montagnes d'Alborz, Bouclier blindé et Vallée de la Mort. Leur point commun? Des dimensions impressionnantes qui font de ces cartes les plus grandes jamais proposées dans la série «Battlefield».

Et les concepteurs ne se sont pas contenté de nous pondre d'immenses espaces désertiques comme on pouvait en trouver dans un «Frontlines: Fuel of War» de sinistre mémoire. Ici, chaque map bénéficie d'un level design soigné où les bâtiments, maisons, hangars et autres granges sont disposés de façon intelligente et propice à une immersion totale. Il suffit d'arpenter la Vallée de la mort et son ambiance crépusculaire ou de gravir sous la neige les Montagnes d'Alborz pour sentir que le travail n'a pas été bâclé. Mais derrière ses qualités techniques et ses dimensions hors-normes, Armored Kill propose surtout une nouvelle expérience de jeu.

Tank you very much

Car l'autre facteur important de ce DLC est l'utilisation massive des véhicules. Tanks, jeeps, avions, hélicoptères, etc., déjà très présents dans «Battlefield 3», prennent ici une importance majeure. Déjà, il est nécessaire de les utiliser pour pouvoir parcourir ces immenses maps sans trop perdre de temps. D'ailleurs, vous vous retrouverez souvent dans la peau d'un taxi lorsque vous croiserez certains de vos coéquipiers qui ont eu la mauvaise idée de tenter la balade à pied.

Ensuite, contrairement aux cartes traditionnelles, il y a une véritable abondance de véhicules: inutile d'attendre de longues minutes pour récupérer un tank ou un avion de chasse. A chaque respawn, vous trouverez de quoi satisfaire vos envies.

Et comme si cela ne suffisait pas, Dice la joue façon Monsieur Plus en proposant quatre nouveaux engins pour que les affrontements soient encore plus diversifiés. Au menu: un tueur de tank, plus vif qu'un T-90 mais moins costaud, une artillerie mobile, qui vous permettra de pilonner des positions éloignées, un quad et, surtout, l'AC-130.

Cette énorme forteresse volante effectue des vols circulaires en pilote automatique autour de la carte et deux joueurs peuvent y prendre place pour profiter de arsenal qu'elle propose: tourelle anti-aérienne, mitrailleuse lourde, canon Vulcain. De quoi faire pleuvoir toutes les flammes de l'enfer sur terre.

Le hic: ce mastodonte volant est d'une lenteur handicapante. Et même s'il bénéficie de contre-mesures pour contrer les missiles adverses, son espérance de vie reste relative. Autre point important, un seul AC-130 ne survole la carte et il sera contrôlé par les attaquants en Rush et les occupants d'un point de contrôle spécifique en mode conquête.

Rage against the machine(s)

Cette profusion de véhicules renforce le sentiment de conflit global et il n'est pas rare de s'arrêter au beau milieu d'une carte juste pour apprécier le «dogfight» que se livrent deux chasseurs. Problème: l'adepte du gunfight et de guérilla urbaine, dont je fais partie, risque d'un peu se sentir exclu des affrontements proposés par Armored Kill qui favorise clairement la classe des Ingénieurs et les pilotes aguerris.

Alors certes, comme dirait le général Patton, «la qualité de l'attaque dépend de l'esprit de guerrier de ceux qui la mènent» et on arrive toujours à tirer son épingle du jeu à pied en se faufilant entre les lignes ennemies pour conquérir un drapeau ou en alignant les headshot avec un sniper - les immenses espaces proposés par les cartes favorisant cette pratique. Mais face à un T90 accompagné d'un hélico, on se retrouve vite dans la position de la fourmi face à la botte…


Du coup, si vous êtes un fanatique du combat d'hommes à hommes,  cette extension de «Battlefield 3» peut vous paraître superflue, surtout pour 15 euros. Mais ce serait passer à côté d'une expérience inédite dans les FPS modernes que de bouder ce Armored Kill qui a tout d'une vraie machine de guerre.



- Jérôme Comin

Commentaires

Demain soir en rentrant du travail je vais m'acheter des microsoft points pour prendre cette nouvelle extension car elle a l'air d'être révolutionnaire.
Je n'avais acheté que "Close Quarter" ou c'était des espaces réduits,ça ressemble d'ailleurs à Modern Warfare je pense que c'était fait exprés pour faire venir les habitués de ce jeu.
Mais cette extension Armored Kill a l'air immense et trés aboutie,déja que je trouvais les cartes géantes sur battlefield 2 et le sur le 3,je n'oses imaginer ce que cette extension va donner,mais surtout elle donne envie d'y jouer et de la tester.
Il y en a qu'une qui ne va pas être contente à la maison à cause du bruit,ma femme qui à chaque fois que je met ce jeu me dit on croirait qu'il y a des soldats et une guerre dans la maison. :)

Écrit par : Morad | 01 octobre 2012

aucun interet

Écrit par : ggg | 01 octobre 2012

attention Battlefield 4 va envoyer du bois et renvoyer les joueurs de MOH et COD au bercaille !

Écrit par : commander jeu batman arkham origins | 22 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu