Avertir le modérateur

15 décembre 2011

«Move Puzzle» / «After Hours Athletes»: Réfléchir en s’amusant ou l’inverse

afterhoursathletes_screens0004.jpg

A l’approche de Noël et alors que Sony développe toujours plus son PlayStation Move, il est de bon ton de faire dans la compilation. C’est le cas avec ces deux titres sortis récemment où la manette spéciale s’avère indispensable: «Move Puzzle» et «After Hours Athletes». Dans les deux cas, il s’agit de petits jeux de réflexion ou d’amusement pur et simple, disponibles depuis belle lurette en téléchargement sur le PlayStation Store, mais qui n’existaient donc pas en magasin. C’est chose faite désormais et ça plaira aux petits comme aux grands.


«Move Puzzle»

S’ils ne payent pas de mine, les casse-têtes de «Move Puzzle» sont jolis, futés, ludiques et constituent un réel amusement. La précision du PlayStation Move est également bien mise en valeur.

Il y a d’abord «Tumble», qui plaira particulièrement à ceux qui vont chez Ikea un week-end sur deux ou à ma grand-mère. Au sein du jeu, trois possibilités: empiler des formes (cubes, planches, triangles, etc.) pour faire une construction aussi haute que possible, empiler des formes toujours mais en cherchant cette fois à en mettre le plus possible sur une même plateforme ou alors placer des mines aux meilleurs endroits d’une construction existante afin de la faire exploser et éparpiller ses morceaux le plus loin possible. Plus sympa que ça en a l’air.

Puis il y a «Echochrome II» dont l’orthographe est à l’image du jeu: subtil, mais bien alambiqué. Dans ce titre, il faut faire venir un petit bonhomme d’un point à un autre d’une plateforme plus ou moins complexe en jouant avec l’ombre et la lumière (le bonhomme n’avance que sur les parties à l’ombre). Outre les nombreux niveaux, deux autres modes de jeux sont proposés: l’un où le bonhomme doit récolter un certain nombre d’«échos» avant de finir et l’autre où il doit parcourir un maximum d’espace afin de le remplir de couleur. Un jeu beau, intelligent et à la musique gracieuse.

Enfin, il y a les indémodables «Lemmings», qui fêtent leurs 20 ans cette année. Ces adorables mais stupides bestioles, qui ont connu à peu près toutes les consoles, répondent toujours au même principe: il faut en conduire un maximum d’une entrée à une sortie en les aidant à éviter tous les obstacles et en les dotant parfois de matériel afin qu’ils puissent en réchapper (parapluie-parachute, pelle, pioche, bombe, etc.).  Toujours aussi prenant et la musique est top.

 

 

«After Hours Athletes»

Trois jeux en un également pour «After Hours Athletes», subtilement sponsorisé par la marque Puma alors qu’elle ne figure à aucun moment dans le contenu. Bref, ici point de réflexion – sauf pendant les temps de chargement bien longuets-, on est là pour s’amuser entre potes après le travail, avec un verre à la main si possible. Dans ces trois jeux, le PlayStation Move s’utilise différemment, mais s’adapte particulièrement bien à leur spécificité.

On commencera doucement avec «Top Darts», un jeu de fléchettes hyper réaliste et complet. Dans des environnements différents (un pub, un bar sur la plage ou encore un gratte-ciel), on s’adonne à toutes les variantes existantes de ce jeu universel. Et il en existe beaucoup plus qu’on ne le croit: jeux à points (X01 classique, meilleur score, survie) ou jeux «à numéros ciblés en ordre fixe (l’horloge, cricket, cricket anglais, football, morpion, guerre). Une ligue et une coupe sont également disponibles, ce qui le rend jeu d’autant plus fun et accrocheur.

On poursuit avec «High Velocity Bowling», qui, comme son nom l’indique, propose de balancer de la boule sur des quilles ou de nous prendre pour un personnage de «The Big Lebowski». Si le bowling offre finalement moins de possibilités que les fléchettes, tous les modes de jeux sont proposés: seul, contre un adversaire du jeu ou en ligne, tournoi ou encore «trick shots» (défis avec des chaises ou des plots placés sur la piste). Ce n’est pas énorme, mais le titre se rattrape avec de nombreux environnements et des personnages variés aux descriptions délirantes. Encore un jeu bien fun à plusieurs donc.

On termine tranquillement avec les tables de billard de «Hustle Kings». Comme pour les fléchettes, un tutoriel bien foutu (sauf pour l’usage de la craie où j’ai mis 10 minutes à comprendre comment il fallait faire, croyant à un bug du jeu) est nécessaire avant de prendre en main sa queue et s’adonner à un jeu très complet. Là encore, les principales variantes du billard sont présentes: Américain (à la 8,  à la 9, 14/1 continu), Anglais (appelé ici «bille noire») et Français (appelé ici «3 billes»). Avec ça, à vous (et vos amis si possible) les différents modes offerts par le jeu (libre, tournoi, carrière, en ligne, technique, etc.) dans des environnements variés mais dont on regrette tout de même la froideur (toutes les salles sont vides). Plus on progresse – les lignes de trajectoire tracées sur la table nous aident bien en cela-, plus on gagne de points pour ensuite les convertir dans la boutique en nouveaux personnages, packs de boules ou queues.

--Corentin Chauvel


Commentaires

c'est un très bon jeu pour s'éclater entre potes ! je recommande !

Écrit par : précommande jeux batman arkham origins | 22 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu