Avertir le modérateur

09 novembre 2011

«The House of the Dead: Overkill – Extended Cut» : Une nuit en enfer

_HOTD_Hospital_Interior_01.jpg

Si vous êtes fan de Quentin Tarantino, ce jeu est fait pour vous. En revanche, si vous penchez plutôt pour Nadine Morano, passez votre chemin. «The House of the Dead: Overkill – Extended Cut», qu’on réduira à «Overkill», est arrivé sur la PS3 après un passage remarqué sur Wii. Ici, Sega nous offre une version reboostée qui ravira les fans de jeu de tir bien trash.


Oui, parce que ça tache, et pas qu’un peu. Accueilli par une strip-teaseuse bien en chair (et en os, juste pour le générique du début) et en poitrine gonflée, on rentre immédiatement dans l’univers déjanté, drôle et sexy d’un titre qui lorgne largement du côté des vieilles séries Z chères au réalisateur de Pulp Fiction.

A la poursuite de Papa Caesar

Le scénario nous emmène ainsi sous les traits, selon les neuf chapitres («Papa’s Palace of pain», «Naked terror», «Creeping flesh», «Scream train», «The Fetid waters», etc.), des beaux gosses Isaac «Motherfucker» Washington et l’Agent G. (comme… mystère!) et des bombes sexuelles Varla Guns et Candi Stryper, à la poursuite de l’infâme Papa Caesar, un savant fou qui a transformé la ville de Bayou City en repère de mutants affamés.

Chaque épisode est plus ou moins écrit de la même manière. Dans un lieu différent (un hôpital, un train, un club de strip-tease, une fête foraine, un marécage, etc.), vous tuez tout ce qui bouge - principalement des mutants, quasiment toujours les mêmes, dommage - avant d’affronter un gros boss tout vilain (un gros insecte, une femme obèse et son horrible farfadet, une jeune ado hurleuse digne de L’Exorciste, un Minotaure, les affreux jumeaux siamois Nigel et Sebastian, etc.).

_Naked Terror_poster.jpg

Une seule mission: canarder

Côté gameplay, c’est très fluide, mais attention, il faudra bien vous équiper. Laissez tomber la manette de base, c’est l’horreur. Le PlayStation Move est obligatoire et c’est encore plus trippant, comme disent les jeunes, si vous disposez d’un quelconque pistolet ou fusil d’assaut adaptable.

Vous vous croirez alors de retour dans une bonne vieille salle d’arcade car tel est le principe du jeu. Chaque personnage se guide tout seul dans les lieux et on se contente de canarder. Les munitions sont infinies, ce qui est cool, et on meurt autant qu’on veut sans avoir à tout reprendre du début.

C’est court, mais c’est bon

Le choix des armes est plutôt varié (pistolet, mitrailleuse, fusil à pompe, etc.), mais il faut les acheter – vous gagnez de l’argent après avoir achevé chaque épisode. Le jeu est tellement court que j’ai à peine eu le temps de pimper mon pistolet que je l’avais terminé. Il ne faut en effet qu’une petite demi-journée pour en venir à bout, c’est peut-être son principal défaut, outre le côté hyper répétitif de certaines séquences de tir et des graphismes loin d’être renversants voire même régressifs.

Cependant, «Overkill» offre de multitudes occasions de revenir y faire un tour. Une fois le mode histoire terminé, une version intégrale, aux chapitres plus longs, permet de replonger dans le bain (de sang). Vous pourrez toujours ajouter plus de mutants ou tenter de décrocher tous les petits bonus disséminés ici et là dans le décor: pages de comic, illustrations, morceaux de la B.O. (qui est à tomber).

Trois mini-jeux pour se faire la main

Vous pourrez également vous faire la main sur les trois mini-jeux jouables jusqu’à quatre participants: «Bon samaritain» (sauver des civils afin qu’ils ne soient dévorés par les mutants), «Survie» (face à un tsunami des horribles habitants de Bayou City) et «Œil de lynx» (un jeu de tir à la carabine de fête foraine).

«Overkill» a donc tout du titre mineur mais attachant pour son univers cradingue et stylé à la fois, ses personnages cyniques, charismatiques et ô combien vulgaires, ses cinématiques remplies d’humour aux dialogues dignes de Tarantino, et toutes ses folles parties à faire ou refaire en solo ou à deux

-- Corentin Chauvel

Le trailer :

Commentaires

Hep tout le monde! j’ai trouvé un super site de vente de jeux vidéos! J’ai été très surpris de la rapidité de l’envoi et surtout du prix !

Le dernier call of duty MW3 à seulement 55 euros sur PS3 !!

Les jeux sont des imports UK, 100% fonctionnels et en français !

Ca vaut vraiment la peine d’aller jeter un coup d’oeil !

http://www.cashmedia.be

Ciao :)

Écrit par : florent2012 | 09 novembre 2011

j'ai terminer ce jeu il en vaut le coup à deux pour une bonne partie de rigolade sinon tout seul pas d'intérêt

Écrit par : réserver jeux batman arkham origins | 22 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu