Avertir le modérateur

03 septembre 2011

«Rage», la preview en direct de chez id software

rage.jpg

Aller tester un Doom-like dans les bureaux d'id software au Texas, c'est un peu comme d'être invité à un pèlerinage en Terre Sainte en présence de Jésus. On s'y rend avec un certain respect. Le studio, sous la houlette des deux John (Carmack et Romero), a juste inventé le genre au début des années 1990 avec «Wolfenstein 3D» (et son ancêtre «Catacomb 3») puis «Doom» et «Quake». Vingt ans après, «Rage» et son tout nouveau moteur 3D (id tech 5) peuvent-ils apporter quelque chose de neuf? Eléments de réponse, manette en mains.


>> Retrouvez l'interview de John Carmack pour la sortie du jeu, le 7 octobre

Premier contact visuel: «Rage» dispose d'une identité bien à lui, loin des clones militaro-grisâtres («Battlefield», «Resistance», «Killzone», etc.). On évolue dans un univers post-apocalyptique dans lequel on incarne l'un des rares survivants à l'impact d'un astéroïde. On pense évidemment à «Fallout» et à «Borderland». Avant de crier au plagiat, deux rappels: le développement de «Rage» a démarré en 2006; et tous ces titres s'inspirent allégrement de l'univers de Mad Max. Dans le camp de base, «Rage» propose des NPC ultra vivants, avec des animations faciales réussies.

Graphiquement, c'est du costaud, mais pas de gap monstrueux avec la concurrence, principalement car le titre doit tourner sur des consoles vieillissantes, et que Carmack a tenu jusqu'au bout son pari de proposer 60 images/sec. Bon point en revanche: la diversité. Dans les six environnements jouables lors de cette preview (des wastelands jusqu'à la prison high-tech de l'Authority), les textures n'étaient jamais répétitives grâce au nouveau moteur 3D qui permet aux designers de «peindre» touche à touche les environnements.

Un gameplay efficace

Christine Boutin n'appréciera pas l'arme de base: un boomerang à trois têtes que l'on prend vite en main pour décapiter deux mutants d'un coup, le sourire aux lèvres, sous l'oeil approbateur du directeur créatif de «Rage», Tim Willits. Il le dit: «Même s'il y a quelques éléments de RPG, comme la customisation des armes et le choix de certaines missions, «Rage» est avant tout un shooter.»

Du coup, la philosophie de «Rage», c'est plutôt «on tire d'abord, on pose les questions ensuite». Non pas que le jeu soit 100% bourrin: parfois, au lieu de foncer dans le tas, il vaut mieux prendre le contrôle du cerveau de ses ennemis et les faire exploser à un endroit stratégique. Une certaine idée de la finesse.

Côté multijoueur, pas de mode deathmatch, malheureusement. L'accent a été mis sur la campagne solo, et le multi est réduit à des courses de buggies armés et à quelques missions co-opt. Il faudra attendre la sortie de «Doom 4» pour fragger joyeusement en groupe.

Le mot de la fin

«Rage» ne révolutionnera pas le genre. Mais avec son gameplay ultra léché et son identité visuelle soignée, il devrait s'imposer comme la nouvelle référence. Surtout qu'en face, la mode n'est pas vraiment à la prise de risque, avec des franchises déclinées jusqu'à l'indigestion.

Update: vidéo de gameplay (graphiquement assez représentatif de la qualité en 720p, même si les textures sont moins floues qu'elles ne le semblent)

- Philippe Berry à Dallas

Commentaires

Ouais, "De la rentrée". Les plus attendu sont surtout après la rentrée. ^^

Écrit par : CelticGlazik | 03 septembre 2011

Bon comme d'hab' depuis 2005: 3 minutes de vidéo mais aucune scène du jeu. Quel est l'intérêt? c'est pas un film bon sang, on s'en fiche d'introduire l'univers du jeu voyons, ce qu'on veut voir c'est des scènes du jeu et comment on joue. D'ailleurs, s'ils veulent nous faire croire que c'est un truc genre doom ou quake, bah c'est archi raté, car dans ces jeux le principe c'est justement qu'il n'y as pas d'histoire qui font chier et qui ralentissent le jeu, mais que l'on doit avancer et tuer, point.
Enfin, c'est une video mensongère car en la voyant on croirait à des graphismes époustouflants, mais dans le jeu il n'en est rien. En effet, c'est que des sécances d'introduction.

Oui franchement, vous qui êtes dans le jeu vidéo, vous trouvez cela correct de présenter cette vidéo qui correspond pas au jeu, ou celle-ci http://www.youtube.com/watch?v=r7d5XheWiBk&feature=fvst pour un bête jeu en 2D?

Écrit par : Rare | 03 septembre 2011

à Rare : il faut bien raconter une histoire ! Sinon, comment distinguer les jeux (surtout les FPS) entre eux ? Le gameplay n'évoluera plus donc seul le scénario, l'univers permet de se distinguer des autres titres. Perso, les jeux sans scénario ne m'intéressent pas car je ne joue pas pour faire "pan pan boom boom" comme un abruti. Il faut quelque chose qui nous donne envie d'avancer, qui justifie ce qu'on fait...

Écrit par : Jon | 03 septembre 2011

Vraiment puissant! J'ai trop hâte de me l'acheter!

Écrit par : George | 05 septembre 2011

De toute façon, les aspect techniques des jeux ne viennent souvent qu'en second plan, c'est surtout grâce à leur scénario qu'ils arrivent à rester dans les mémoires.... Crysis 2 à beau être beau, il est vite tombé aux oubliettes car creux et sans frisson...

Écrit par : Tatou Win | 05 septembre 2011

Bonjour, qu'en est-il de l'histoire ? Parce que c'est bien de dire que c'est beau et que le gameplay est aux ptits oignons, mais sans histoire eh bah c'est pas terrible ! Il nous faut un scenarii avec des rebondissements, des trahisons, où l'on s'attache aux personnages du jeu comme à ceux de nos livres préférés... Surtout si le background possède une personnalité certaine, comme semble l'indiquer l'auteur de l'article...

Écrit par : Left | 05 septembre 2011

J'ai ajouté une vidéo de gameplay. @Left, pour l'histoire, faut pas non plus s'attendre à du Herbert ou du Asimov. Ca reste de la SF série B bien cliché. Suffisant pour un FPS, on n'est pas dans un jeu d'aventure à la Mass Effect.

Perso, ce qui compte principalement c'est un bon gameplay, un level design bien foutu (ca, id sait faire) et si possible des ennemis pas trop con (sur ce point, le jury est reservé, il faudra voir sur la globalité des ennemis rencontrés). Après pour un shooter vraiment original, de ce qu'on a pu voir à l'E3, le coup de coeur attendu reste Bioshock Infinite

Écrit par : Philippe Berry | 05 septembre 2011

à Jon: bonne remarque, c'est vrai que maintenant seul un bon scénario qui nous plonge dans l'aventure fait la différence. Ce qui m'agace c'est que c'est un peu trop fait pour un public d'initiés ce genre de video; comme je le disais plus haut, lorsque j'ai vu la video de starcraft II je l'avais trouvée géniale, alors qu'en fait il ne s agissez que d'un bête jeu en 2D et seul les vrais fans pouvaient savoir que ce n'était qu'une emphase. Et c'est quand même dommage de ne pas voir le vrai jeu.

Brrrref, vous avez raison, il faut juste que je m'habitue.

Écrit par : Rare | 05 septembre 2011

Un jeu que je vais devoir essayé dans ce cas.

Écrit par : Fred | 04 octobre 2011

Pour l'avoir testé, je peux affirmer que le jeu est loin d'être lait contrairement à ce qui est écrit sur bon nombre de sites. Le jeu s'offre même le luxe de tourner à 60 images/seconde et ce, en toute circonstance ! Une belle performance !

Écrit par : Machine à coudre singer | 12 octobre 2011

belle performance du jeu il est jouissif !!

Écrit par : pré-commande console batman arkham origins | 22 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu