Avertir le modérateur

10 juin 2011

«Dirt 3», le ravi du rallye

dirt3.jpg

La route est à peine perceptible alors que la neige tombe en gros flocons sur le pare-brise. Au loin, les phares d'un autre véhicule trouent l'obscurité. Un coup de volant un peu brusque, et l'arrière de ma Subaru se dérobe. J'essaie de braquer mais le tête-à-queue parait inévitable.


Flashback... et me revoilà à nouveau dans la course pour la victoire à Aspen. «Dirt 3», sorti à la fin mai sur toutes les bonnes bécanes, a parfois l'allure d'une simulation de rallye  - la gestion des chocs en moins  -  dans la droite lignée de son glorieux aîné «Colin Mc Rae», mais il possède des éléments plus arcade comme cette possibilité de reprendre la course avant une erreur fatale. Les routes, asphaltées, neigeuses ou terreuses, se dérobent sous les roues au moindre écart de conduite et la puissance de certains engins pousse rapidement à la faute.

Abondance de biens ne nuit pas

Le jeu reste néanmoins accessible et le plaisir de déraper sur les pistes du Kenya, le macadam de Los Angeles ou les sentes de la Finlande est grisant. La profusion des véhicules (une bonne cinquantaine, de la Mini des années 1960 à la Citroën C4 de Sébastien Loeb) et des modes de jeu impressionne (comme dans «Dirt 2» d'ailleurs).

Sortie de route pour le gymkhana

Petite nouveauté qui m'a en revanche laissé de glace: le gymkhana. En gros, il s'agit de cumuler le maximum de points en réalisant des figures acrobatiques. A l'arrivée, le gymkhana, ça s'apparente plus à un cours de gym au sol: on ne maîtrise pas grand-chose et ça peut même faire mal (aux mains).

Mais hormis cette légère sortie de route, amateurs de rallye sous toutes ses formes, foncez. «Dirt 3» ne vous décevra pas.

- Nicolas Guérin

Commentaires

Alors Dirt 3:

- Courses ultra courtes (1min30-2 min max pour une spéciale de rallye, 3min pour le trailblazer)
- On change constamment de voiture/discipline entre les courses, sans "s'habituer" au comportement d'une voiture en particulier vu qu'on jongle constamment entre les véhicules.
- Courses monotones, faciles, sans aucune surprise: pistes larges, plates, sans piege
- Gymkhana rigolo quand on s'y habitue, mais ca n'a rien à faire dans un jeu comme ca (à part promouvoir ken block et surtout sa boite DC shoes)
- Contenu "rallye" risible: en gros pour chaque pays c'est une grande piste (celle utilisée pour le traiblazer), découpée ensuite en deux morceaux, que l'on fait en mode normal+miroir...super
- Pas de vrai championnat
- Manque d'infos (rien sur les "split times" pendant les courses de rallye en solo ou multi, pas d'affichage du meilleur tour dans les resultats en solo ou multi, ni de vitesse max etc...)
- Effets météo risibles: le jeu se targue d'avoir des effets "à la F1 2010"...l'effet de pluie est ridicule, cela ne gene absolument pas la course. La neige n'en parlons pas
- Courses de "nuit" pas terribles, on dirait plutot une "nuit américaine" comme on fait au cinéma...pour de vraies courses de nuit allez voir du côté de Shift 2
- Pistes enneigées: aucune sensation, rien de différent entre une spéciale en Norvege et une spéciale au Kenya
- Rallycross/truck: rigolo, mais sous exploité (trop peu de pistes)
- Head 2 Head: un côté tres sympa des rallyes, mais là aussi mal fichu (4 pistes...)
- Le côté "Waouh mon pote, trolol" des commentaires audio du staff/concurrents de Dirt 2 est atténué, le jeu est effectivement plus "européen" que son prédécesseur...sauf qu'on a quand même droit à des "hey bien joué amigo/muchacho/compadre" de la part de notre "staff" (qui ne sert à rien) tout au long du jeu solo...limite à nous prendre pour des demeurés.
- RIEN a débloquer: dans Dirt 2 on avait des petits trucs rigolos à gagner (en plus des voitures), pour personnaliser le cockpit, ou bien des klaxons etc... dans Dirt 3 l'expérience ne sert qu'à débloquer de nouvelles couleurs/sponsors (il y a des klaxons/copilotes supplémentaires, mais ceux-ci sont grisés...même apres avoir fini le jeu solo à 100%...ca sent le DLC payant).
- Aucune originalité, le jeu semble avoir été développé à la va-vite. La SEULE course originale dans ce jeu, est une course de 50 sec sur la neige Norvégienne, contre un bobsleigh. C'est tout.
- Multi rigolo, mais comme d'habitude c'est assez laborieux pour naviguer entre tous les menus mal fichus/longs à s'afficher, made in codemasters (une fenetre supplementaire pour chatter...n'importe quoi)

Au final le jeu se targue d'avoir le "plus gros contenu rallye de la serie" (dixit la boite), mais soyons clair: ce n'est PAS du rallye.
Ce sont juste des micro courses, ne demandant aucun réglage particulier en amont, sans aucune surprise, il n'y a pas de championnat de rallye dans le jeu. D'ailleurs il n'a pas la license officielle (les noms des pilotes sont modifiés pour la plupart).
D'ailleurs on passe la plupart de son temps à tourner autour de pylones dans la zone test de battersea (gymkhana)

Bref le moteur graphique est joli (surtout pour les courses kenyanes et michigan, ensoleillées), mais on est loin...TRES loin des premiers jeux colin mac rae.
La course à 'l"accessibilité" et a la simplification à outrance a rendu le jeu sans âme.

A quand un VRAI jeu de Rallye digne de ce nom? Parce que Richard Burns Rallye ca commence à dater un peu...

Écrit par : Niuk | 10 juin 2011

Il a l'air vraiment sympa ! J'essayerai bien :)

Écrit par : GTA 5 | 10 juin 2011

c'est la référence ultime du jeu de rallye qui a remplacé VRallye au temps de la ps1 lol

Écrit par : pré-commande metal gear the phantom pain | 22 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu