Avertir le modérateur

08 juin 2011

«Tomb Raider» ou la (re)naissance de Lara Croft

laraOK.jpg

1996. «Tomb Raider» révolutionne le jeu en 3D. Avec deux pyramides polygonales en guise de seins, Lara Croft devient instantanément une icône sexy, femme fatale qui dégaine plus vite que son ombre. Quinze ans après – et malgré l'épisode «Underworld» plutôt réussi en 2008 – la poitrine s'est arrondie mais la magie s'est envolée. Avec le reboot de la série, qui explore la jeunesse de son héroïne, «Tomb Raider» (Square/Crystal Dynamics) est pour la première fois à nouveau excitant. Impressions à chaud, après avoir assisté à une démo «behind closed doors» lors de l'E3.


Aux origines du mythe

A 21 ans, Lara est plus frêle, moins assurée, aussi. «Je ne suis pas cette Croft là», explique-t-elle à son mentor, faisant référence à son père. Alors que son bateau s'échoue au large d'une île mystérieuse, elle se réveille la tête en bas, ficelée comme un saucisson. Seule solution pour le joueur: la faire tanguer pour brûler la corde. Dans sa chute, elle s'empale à moitié sur une branche. Qu'elle arrache en hurlant. Une survivante est née.

«On voulait l'exposer à un environnement sauvage et brutal, pour expliquer comment elle devient cette héroïne», explique Brian Horton, directeur artistique de ce nouvel opus. Au début des aventures, le joueur est donc pris à la gorge, oppressé dans d'étroits conduits au fin fond d'une grotte.

Graphiquement, les jeux de lumières et les effets d'eau assurent le spectacle. Avec l'attention au détail (sang, boue) et le réalisme des animations, on établit immédiatement un lien empathique avec l'héroïne, malgré ses gémissements un peu exagérés. Quand elle sort du tunnel, on respire enfin.

Puzzles et instinct de survie

Les puzzles sont évidemment toujours là. Ils sont aujourd'hui un peu plus complexes que les blocs à pousser de 1996. La gestion du feu permet par exemple de jouer les pyromanes pour s'ouvrir une voie. En extérieur, les environnements offriront plusieurs chemins potentiels, assurent les développeurs, pour un jeu moins linéaire.

Les néophytes pourront s'appuyer sur un mode «instinct» qui met en évidence les objets avec lesquels il est possible interagir. Et l'arc? «On ne peut pas vous le montrer pour l'instant», répondent les développeurs.

Si la diversité et la durée de vie sont au rendez-vous, ce «Tomb Raider» nouveau, attendu en 2012, pourrait bien séduire les nouveaux joueurs et réconcilier les anciens avec la saga. Et avec Lara.

– A Los Angeles, Joël Métreau

Commentaires

"Tomb raider" est vraiment le jeu d'une génération toute entière. Qui n'a jamais joué avec lara croft?

Les jeux ne déçoivent jamais (même si il existe des imperfections) mais le côté aventure est plaisant. Jeu d’aventure, d'action, ... il est assez complet.

Écrit par : Nettoyage de toiture en tuiles | 08 juin 2011

Intéressant, on est loin des vieux jeux de PS1

Écrit par : Fred | 04 octobre 2011

ouai on est tres loin des jeux de la ps one version tomb raider cubrique !!

Écrit par : acheter metal gear the phantom pain | 22 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu